“Je suis habituée au monde des hommes. Aimer son travail, c’est le plus important, non ?” 

Yasmina, technicienne à la SNCB 

"J'ai atterri dans des études en électricité industrielle un peu par hasard, mais quand je regarde en arrière, je suis vraiment contente que ça se soit passé comme ça ! Quand j'étais enfant, j'avais une passion pour les trains miniatures. Je me suis toujours demandé comment fonctionnait un train. J'étais à la recherche d’un stage et il ne m’a pas fallu longtemps pour choisir la SNCB.  

Entre-temps, deux ans plus tard, je travaille dans l'équipe dans laquelle j'ai également effectué mon stage. Nous nous occupons de l'entretien des pièces de frein. Nous montons et démontons les freins, nettoyons les pièces et nous assurons que tout fonctionne parfaitement avant de les remonter sur le train. Lorsque je vois ensuite un train complet sortir de l'atelier, je me sens fière. J'ai travaillé sur une petite pièce, mais une pièce tellement importante !  

Je suis la seule femme à travailler dans notre département, mais je n'en n’ai jamais vraiment pris conscience. Pendant mes premiers jours de stage, j'ai bien vu quelques regards interrogateurs, mais il a suffi que je prouve de quoi j'étais capable pour que ça s’arrête. En classe, j'ai toujours été la seule fille aussi. Je suis donc habituée au monde des hommes. Aimer son travail, c’est le plus important, non ? Ne vous laissez pas décourager par l'étiquette "job pour les hommes". Les femmes peuvent tout aussi bien l'exercer. À la SNCB, je constate une évolution, même si elle est lente : plus de femmes se lancent. Lorsqu'un nouveau collègue arrive et qu'il s'agit d'une femme, je souris spontanément 😊.” 

Envie de décrocher un job à la SNCB ? Découvrez nos emplois !